Notice: Trying to get property 'user_login' of non-object in /srv/data/web/vhosts/her0xy.com/htdocs/wp-content/plugins/wordpress-seo/frontend/schema/class-schema-utils.php on line 26

Ma chirurgie

Hello à tous… Je tiens déjà à m’excuser pour mon absence de la semaine dernière. J’avais besoin de faire une petite pause blog. Je voulais vraiment travailler cet article et ceux qui suivent. Donc, comme convenu, je vous fais un bilan de mon opération, de ma réduction mammaire, 3 semaines plus tard.

Séjour à l’hopital

Je suis donc arrivée à l’hopital le vendredi 25 octobre à 7h30. J’étais à jeun, et pleine de stress. Mes parents étaient là pour m’accompagner. Quand je me suis présentée, les infirmières m’ont attribué une chambre (seule, quelle chance !) et m’ont posé tout un tas de questions sur mon état physique et mental. Et puis, j’ai dû me changer, et mettre une blouse bleu pas belle pour descendre au bloc. Ils sont venus me chercher à 8h10, et en route…

Arrivée au bloc, je suis tombée vraiment sur une équipe géniale. J’ai rien à redire sur ce point là. Ils m’ont mise complètement à l’aise et j’en garde un bon souvenir. Après la pose de la perfusion, j’ai été transférée dans une autre pièce, où le chirurgien et son interne m’ont dessiné sur la poitrine des pointillés et autres symboles. Certainement là où ils allaient “découper” (beurk). Ensuite, ils m’ont installé sur la table d’opération, j’ai vu tout le monde se pencher vers moi, il y avait beaucoup de bruit, et puis plus rien.

Je me suis réveillée plus de cinq heures après. J’étais dans le pâté, qu’on se le dise clairement… Une dame est venue me demander si j’allais bien, et j’ai répondu “oui et vous”. Tout le monde a rigolé… Ils m’ont mise sous morphine, et puis une heure après, je suis remontée dans ma chambre, en forme et j’ai pu retrouver mes parents.

Le séjour à l’hôpital à duré un peu plus longtemps que prévu. Je suis sortie le dimanche au lieu du samedi, puisque je ne me sentais pas capable de rentrer chez moi, et puis, une légère complication durant l’intervention était à surveiller. J’ai passé deux nuits épouvantables, puisque je n’avais pas l’habitude de dormir sur le dos. En revanche, si vous vous posez la question, je n’ai eu aucune douleur liée aux cicatrices. J’avais surtout de grosses courbatures, comme si j’avais fais un peu trop de musculation…

Les soins à la maison

Dès mon retour à la maison, j’ai eu le droit à des soins par des infirmières pendant 3 semaines, tous les jours. Elles venaient entre 9h et 12h. Ce qui m’a le plus dérangé dans ces soins, c’est que j’étais bloquée toute la matinée, et que je devais attendre leur feu vert pour aller prendre ma douche.

Il y a eu plusieurs phases durant ces trois semaines. Après une semaine à la maison, j’ai eu rendez-vous avec mon chirurgien. Elle était ravie du résultat, et m’a clairement rassurée en me disant que mon léger soucis allait se régler. Que la forme de mes seins allait être définitive qu’au bout d’une année… La patience n’est pas mon fort.

Ensuite, j’ai retiré mes stéri-strips, à J+9 et puis mes fils à J+15. C’est à ce moment là que ma convalescence à commencé à être difficile à mon gout. Les cicatrices sont devenues très douloureuses, et ça me tirait. Dès que je faisais un mouvement… Du coup je me sentais encore plus bloquée. J’allais marcher un peu chaque jour avec ma mamie, mais le temps se faisait long. Etre bloquée chez soi pendant 3 semaines c’est hyper long.

Heureusement qu’il y a eu les films de Noël ! Et puis, est arrivé le jour où mon infirmière m’a dit que les soins allaient s’arrêter. Que je n’avais plus besoin de pansements, et que seules les compresses allaient suffire. J’étais aux anges. Avec l’aval de mon chirurgien que j’ai revu à 3 semaines après l’intervention, j’ai pu conduire de nouveau, et reprendre mon train de vie normal.

Le bilan

A une semaine et demi d’intervention, j’ai regretté l’avoir fait… Et puis, désormais, maintenant que tout est “joli” et que j’ai bien cicatrisé, je ne regrette plus du tout. Les cicatrices sont fines, mes plaies sont en train de guérir…

Mon moral a été hyper changeant aussi. Un jour avec, un jour sans… J’ai eu beaucoup de soutien de ma famille et de mes amis les plus proches. Pour ça je ne les remercierai jamais assez. Même si à cause de leurs conneries de me ramener de la malbouffe, j’ai pris des kilos ! Mdr… Mais maintenant que je vais reprendre mes activités, je vais tenter de perdre ces kilos là.

Aujourd’hui, à l’heure à laquelle je vous écris, je me sens bien. Bien dans ma tête, bien dans mon nouveau corps, même si je dois encore un peu l’apprivoiser. Je n’ai plus du tout la même façon de m’habiller, j’ose un peu plus des choses près du corps et je me sens si mieux qu’avant… Et franchement, je me suis fait beaucoup de mauvais sang pour peu. Cette opération est lourde, mais supportable. Trois semaines dans une vie, c’est peu. Et elles valent le coup, surtout si vous êtes dans le même cas que moi.

Je vais encore devoir porter ma brassière de contention jusqu’à Noël. Mais sachez que je suis ravie et que pour rien au monde je regretterai mon choix… Du coup, mes nouveaux petits nénés et moi, on vous embrasse ! Et je vous donnerai des nouvelles d’ici quelques jours, dans mon bilan du mois de Novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *