L’angoisse au travail

Le stress au travail peut arriver fréquemment… Parfois, nous sommes stressé par notre quotidien. Ce n’est pas rare de se sentir débordé, d’avoir peur de ne pas achever une tâche. Ou même d’être dénigré dans son travail. Je suis certaine que chacun d’entre nous avons déjà ressenti ce stress. Même s’il était minime ou peu détectable.

Comment reconnaître cette angoisse ?

Il y a plusieurs points qui aident à reconnaître que nous sommes stressé sur notre lieu de travail. J’ai déjà, personnellement, été victime de ce genre d’angoisse professionnelle. Du coup, par mon expérience professionnelle & après avoir résolu mon soucis, je peux vous lister quelques points qui pourraient vous aider à détecter que vous être stressé au boulot !

1/ Vous faites preuve d’irritabilité anormale. C’est le premier point que j’ai détecté de mon côté. J’étais très souvent de mauvaise humeur dès le matin, au réveil. D’aller au travail ne me donnait plus envie. Je n’avais plus le sourire et mes collègues me rendaient nerveuse. Ils m’exaspéraient tous ! C’était l’enfer. Je ne supportais plus personne.

2/ Les difficultés de concentration. Évidemment, vu que j’étais énervée à tout va, et que les tâches de chacun me semblaient incomplètes et mal faites, j’avais développé un manque de concentration. Il m’était presque obligée de m’enfermer dans la musique, avec mon casque sur les oreilles, ou mes écouteurs pour retrouver ma concentration. En réalité, j’avais uniquement besoin de silence, mais travailler dans un bureau à plusieurs, c’était affreux à ce moment là.

business woman has very hard work

3/ La forte impression d’être inefficace. Alors, ça ! C’était ce qui me stressait encore plus. Plus j’avais peur de mal faire, et plus je faisais des erreurs. Je n’étais en plus, pas aidée par mes supérieurs hiérarchiques, ou même par mes collègues. Il n’y avait pas d’entraide, et je n’avais jamais de retour sur mes tâches. Du coup, je me sentais inutiles et inefficace dans mes dossiers. C’est l’un des plus gros point qui m’a démontré que j’étais angoissée…

4/ Des symptômes physiques. J’ai par la suite, développé de grosses migraines. Je suis donc allée chercher des lunettes de repos après un rendez-vous chez l’ophtalmo. Mais rien n’y faisait ! J’avais de gros maux de tête, des nausées… Je perdais du poids, je dormais super mal la nuit. Et là, j’ai réellement commencé à m’inquiéter car je n’avais plus du tout, du tout, envie d’aller travailler.

Alors, surtout, si vous ressentez ce genre de choses, soyez attentifs à la suite des évènements. Faites attention à vous, et si vous le pouvez, prenez l’air quelques temps ! Essayez de prendre quelques jours de vacances…

Comment gérer ce stress au travail ?

1/ Faites des pauses régulièrement. Après, je ne vous dis pas de faire de longues pauses, mais de souffler un peu. Même si vous restez sur votre poste de travail. Essayez de vous aérer l’esprit en faisant quelque chose de plus attrayant si vous êtes sur un dossier pas cool.

2/ Ne soyez pas perfectionniste ! Certaines tâches ou dossiers sont plus difficiles à traiter que d’autres. Pour gérer l’angoisse face à cela, faites-vous aider, ou prenez votre temps. Le but étant de gérer cette tâche et de la mener à bien. Donc, prenez le temps.

3/ L’organisation messieurs, dames ! Et oui, il n’y a pas de bon travail sans organisation. Avant de débuter une nouvelle tâche, il faut savoir prendre le temps de s’organiser. Personnellement, je bosse avec TRELLO pour l’organisation. Et puis, j’ai aussi, un agenda papier, et un agenda google (pour les alertes par mail). Je sais quand je dois accomplir une tâche, à quel moment, et je me fixe des dead-line !

4/ Ne jamais délaisser sa vie personnelle. C’est quelque chose que j’ai encore du mal à faire. Quand je suis stressée au boulot, j’ai tendance à m’enfermer dans une espèce de bulle, et à me créer une grosse carapace. Mais finalement, quand je vois mes copines, quand je sors, que ma vie perso est remplie de joie & de sourire, je me sens bien mieux au boulot !

Voilà. J’espère sincèrement que cet article pourra en aider quelques-un(e)s. Je ne suis pas Dieu, je ne suis pas médecin. Je tiens à le préciser. Mais, au moins, vous aurez de quoi vous aider un peu avec mon expérience personnelle.

Je suis également ici…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *