Une collab’ ratée

Bonjour la blogo 🙂

Je reviens aujourd’hui pour vous parler d’une collab’ ratée (d’après moi) qui a été faite entre ASOS et Mylittlebox… C’est donc pour vous présenter la box d’octobre, décevante à mon goût, que je suis là aujourd’hui.

DSC_0056

Pour commencer, un des points négatifs, c’est que la box en elle même, ne rentrait pas dans la boite aux lettres. J’ai malheureusement du aller la chercher à la poste, alors qu’il s’agit au départ d’un atout de My Little Box : « la box rentre dans votre boite aux lettres ». Déjà, ce point m’a un peu énervée…

Quand on l’ouvre, un petit message digne d’une box habituelle : « ne rentrez pas dans une case, débordez ». Je me suis dit, que ça allait surement me réconcilier avec cette fameuse box, qui ne m’attendait pas chez moi…

DSC_0059

Le « pochon » habituel, n’était donc pas un pochon habituel ^^ Puisque que finalement, la totalité du contenu de la box se trouvait dans cette pochette, signature de la collab’ avec ASOS… Pochette assez lourde, donc je me suis dit que le contenu allait être plaisant.

En ce qui concerne le design de la pochette, bon… C’est automnal, mais un peu « trop » à mon goût. Elle ressemble beaucoup à du DESIGUAL, que je ne porte pas trop dans mon cœur. Je trouverai surement une opportunité de l’emporter avec moi, en voyage ou autre, mais je ne m’en servirai pas comme pochette de soirée, c’est hors de question.

DSC_0060

Je commence ici par les « goodies » proposé dans ma box : un masque au ginseng, qui va surement se retrouver dès ce soir sur mon visage, parce que c’est le genre de produit que j’aime beaucoup. J’en fais habituellement une surconsommation, donc d’en avoir un dans ma box, c’était une super découverte.

Ensuite, nous avons un petit carnet « muscler sa créativité, 31 jours, 31 idées ». Je m’attendais à des conseils précieux pour faire aller la créativité dans le bon sens, où de faire marcher un peu le cerveau… Mais en fait non, il ne s’agit que de simples citations d’auteurs, de peintres… Une déception de plus ici.

Le troisième goodies, c’est le carnet noté « esquisse ». Je m’attendais à un peu de lecture. Mais non… Il s’agit en réalité d’un carnet à dessin. Les pages y sont toutes blanches, sauf les 20/30 dernières, où l’on a des lignes. C’est donc un carnet de note, ou carnet à dessins. Je suis fan de carnets, donc ça n’a pas été une grosse déception 🙂

DSC_0062

On entre dans le vif du sujet : les produits de beauté. Quatre au lieu de trois dans cette box, donc méga contente pour une fois. Je me suis dit qu’ils allaient essayer de se rattraper sur les quelques box précédentes, mais en fait, loin de là…

Le premier flop produit : un masque de nuit autobronzant. Pourquoi ? Pourquoi un autobronzant au mois d’octobre ? Ok, Garancia est une super marque, mais là, je n vois vraiment pas l’utilité du masque pour une saison comme l’automne.

Le second flop produit : une crème pour les mains. Encore une crème… Bon, je vais la tester, mais si je suis inscrite à MLB, c’est pour découvrir des produits, pas pour accumuler les crèmes pour les mains ^^ Bref, elle est déjà dans mon stock de produits à tester.

Le premier top produit : un masque pour les cheveux à l’avocat. J’ai vraiment hâte hâte de le tester… J’ai lu les instructions, en fait, il s’agit tout simplement d’un « après-shampoing ». Il faut utiliser le masque sur cheveux mouillés ou essorés, après le shampoing et le laisser agir deux minutes. Rapide. Efficace ? On verra bien 🙂 Mais je suis ravie de l’avoir reçu !

Le second top produit : un eyeliner de la marque ASOS. Je ne savais même pas qu’ASOS proposait des produits de beauté. Grande nouvelle donc 🙂 Je ne met pas de liner en temps normal, je n’ai pas le temps, ni la patience. Mais celui-ci est très fin, très noir. Il pourra déjà me servir pour ma soirée d’Halloween, et puis, qui sait, peut-être qu’un jour j’aurais la patience de m’essayer au liner 🙂

Voilà, pour cette petite box de la déception. Une collab’ uniquement marquée par un eyeliner & une pochette… Mouai. Valeur de la box (à peu près : 55€).

Note perso de cette box : ❤ ❤ ❤ /5

Laissez-moi tranquille

« Ecrire. Non pas une lettre, ni même un journal intime. Non. Simplement écrire. Comme on respire. Pour vivre »

Cette phrase de Pierre Bottero m’a inspirée aujourd’hui.i

Chaque jour qui passe est différent, dans la mesure où l’on crée de nouvelles sensations, émotions et sentiments à chaque instant. Je vis quelque chose de fort en ce moment, de nouvelles aventures, une nouvelle aventure. Je ne m’étalerai pas non plus sur le sujet, car c’est assez personnel, mais disons que je vais bien.

Ma famille, elle, pense que je vais mal. Pourquoi ? Parce que je suis célibataire. Voilà le sujet que je souhaitais aborder avec vous aujourd’hui. C’est un sujet sensible qui me touche beaucoup, mais que je me dois d’aborder.

  • « Quand vas-tu nous présenter quelqu’un ? »
  • « Tu vois quelqu’un en ce moment ? »
  • « Et les amours, ça va ? »
  • « T’en a pas marre d’être seule ? »

Toutes ces phrases, et autres dérivés, me mettent hors de moi comme pas possible… Comment faire comprendre au monde que je vais bien, que j’ai tiré un trait sur mon passé ? Un trait définitif. Le retour en arrière n’est plus possible. Je me suis reconstruite. Seule. Oui, je vous assure que c’est tout à fait possible.

Il suffit simplement d’y croire. Il y a encore quelques jours, je réfléchissais à tout ça, à comment j’avais fais pour me relever. Certes, j’ai mis du temps, mais j’ai réussi malgré tout. Il suffit d’y croire.

Comment se passe ce changement ? C’est uniquement une question d’estime de soi. Tu es mieux seule ou accompagnée ? Il ne faut pas faire une fixette sur le célibat. C’est comme ça, c’est ainsi.

Aujourd’hui, je suis en colère, car ma famille, et certains de mes proches ne comprennent pas pourquoi je ne souhaite pas « refaire ma vie » comme ils le disent si bien. Mais merde, bon sang, laissez moi respirer. Je me retrouve ENFIN seule, face à mes propres choix. Le matin, quand je me lève, je cherche des vêtements qui me plaisent à moi, et pas à la personne qui devrait partager son avis avec moi. Je me maquille si je le souhaite, le soir je regarde le film que je veux, je mange à l’heure que je veux et si j’en ai envie.

Je ne dépend de personne, et je revis ! & je n’ai pas honte d’être seule à mon âge !

C’est super brouillon comme « chronique » ou coup de gueule. Appelez ça comme vous le souhaitez. Tant que le message y est, c’est le principal.

La vérité, c’est que j’ai retrouvé la personne que j’ai pu être avant d’être dépendante sentimentalement. Je suis donc prête pour un nouveau départ, avec ou sans homme dans ma vie. Et même s’il y avait quelqu’un, ça changerai quoi ? Hein ?

Je suis enfin consciente des erreurs que j’ai pu commettre dans le passé. Je ne souhaite plus dépendre d’une personne quelconque qui s’autorisera à détruire ma vie et ce que j’ai construis 🙂

Je vous prévient d’avance, je ne vais pas relire cet article. Je vais le poster tel quel. Pour que le monde sache que je me porte bien, que j’ai un sourire de dingue, et que je suis resplendissante en ce moment. Votre négativité ne m’atteindra pas !

 

Un top / Un flop

Voilà bien longtemps que je n’avais pas fait de top-flop sur ce blog… Alors, motivation, parce que j’ai eu un réel coup de cœur pour le mois de mai, et une énorme déception. Je vous les présente, en essayant d’être neutre…

Flop : White now Touch

top flop 2

Oup’s… J’avais pourtant essayé de ne pas craqué sur ce produit… Deuxième round aux promos beauté Leclerc, et j’ai craqué. Et pas qu’un peu, car j’en ai pris deux ! Mais pourquoi ? Justine, pourquoi ?

Ce produit a été un flop TOTAL dès le début… Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, je vous explique. Il s’agit donc d’un « bâtonnet » qui est censé vous faire de belles dents blanches jusqu’au prochain brossage de dents.

Déjà, la notice. On en parle de cette notice de fou ? Il faut un gros quart d’heure pour comprendre comment utiliser ce produit, et sans danger… Alors en gros récapitulatif, il faut secouer le stylo, appuyer sur le cul jusqu’à ce que le produit sorte. Ensuite il faut sécher ses dents (Oui oui). Puis appliquer le produit sur la totalité de la dent, sans toucher la gencive (pratique n’est-ce pas ?).

Une fois appliqué sur les dents, il faut rester encore deux/trois bonnes minutes la bouche ouverte avec les dents « sèches ». Une fois ce temps d’attente passé, il faut éviter de manger, boire et de passer la langue sur le dents… PRATIQUE !!!

J’ai passé vraiment toutes ces étapes avec beaucoup de mal… J’ai même touché mes gencives avec le produit. Et bah mon vieux ! Je comprend pourquoi il faut éviter. Une douleur de brûlure atroce ! Donc méfiance si les plus jeunes souhaitent utiliser ce produit… Je vous met uniquement en garde.

Bon, et le résultat dans tout ça ? Et bien, une vilaine pellicule blanche (oui ça au moins ça fonctionne) vient se déposer sur vos dents une fois le produit sec. C’est pas super agréable, et puis, si vous avez oublié une malheureuse zone de vos dents, la couleur initiale ressort. Une seule impression : ça fait dégueulasse. Sorry, je ne veux pas mâcher mes mots…

Donc, un achat cher, qui, a mon goût est inutile, surtout si c’est pour avoir un sourire encore plus affreux qu’au départ ! Dommage, je pensais pouvoir sublimer un peu mon sourire… FLOP !

TOP : Démaquillant micellaire yeux 

Bon, je vais finir sur une note plutôt positive : je passe à mon top 🙂 Un vrai top, un gros gros coup de cœur les amis !

top flop 1

Ce démaquillant de la marque CORINE DE FARME, trouvable en grande surface à petit prix, est une petite bombe !!! A l’extrait de bleuet, efficacicé Waterproof, pour les yeux sensibles, 100% naturel, respect du contour de l’oeil et pour finir en beauté, hypoallergénique… Que demander de plus ?

La biphase, je ne suis pas fan d’habitude. J’ai toujours peur du rendu « gras » à la fin du démaquillage. Mais celui-ci, il rend la peau douce comme les bébés. J’aime j’aime. De plus, il n’a pas d’odeur. Donc encore un point positif.

Je l’utilise depuis maintenant plus d’un mois, et je peux vous dire que mes yeux me remercient ! Je ne suis plus du tout sèche autour des yeux, et vu que je n’ai rien changé de plus dans ma routine, je pense que je le dois à ce démaquillant micellaire 🙂

Et pour finir, le fameux « waterproof »… J’approuve, j’adhère ! Quand je teste un produit, je le teste jusqu’au bout. Je l’ai testé sous toutes les formes, et je l’ai mis à rude épreuve. Monsieur à résisté à fond.  Le mascara waterproof, l’eyeliner… Rien ne lui résiste. Et je vous avoue aussi, avoir essayé de démaquiller mon sans transfert SEPHORA avec. Et bien, en un passage, plus rien 🙂 TOP !

Alors vous approuvez ?

Vous connaissiez ces deux produits ? Vous en avez pensé quoi ? Quels sont vos top/flop du moment ?

Je me suis mise de côté

Définition 

La procrastination (du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain ») est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Source Wikipédia.

6cbf2b04d78a4be98686c40b50ad480f

Que s’est-il passé ?

Si seulement je le savais… J’avais si bien débuté mon année 2017, jusque début Mars. J’ai commencé à me poser des centaines de questions sur la vie, ma vie, ce que j’étais en train de faire… Si je n’étais pas en train de plonger dans une routine infernale, si le bonheur ne tenait qu’à un minuscule fil… En gros, j’avais besoin de me rebooster personnellement sur tous les points. Sentimentalement, physiquement, mentalement, quotidiennement… Et des centaines d’autres mots de ce style.

Le soir, quand je rentrais du travail, c’était NETFLIX à fond, avec des céréales et autres cochonneries à manger & à boire. Je remettais au lendemain la totalité des choses que je devais faire. Je méditais souvent dans mon canapé, je n’avais aucune idée de ce que j’avais envie de faire, et en fait, j’avais surtout envie de ne rien faire.

Comment j’ai surpassé cette M****

J’ai donc mis en suspend toute ma vie pendant presque deux semaines.

J’ai limité mes contacts avec le monde extérieur, mis à part au travail (parce que je n’ai pas vraiment le choix). J’ai stoppé le blog quelques semaines pour ne plus me mettre de pression, j’ai stoppé l’écriture du roman aussi.

Il me fallait vraiment du temps uniquement pour moi. Sans penser aux autres ! Je me devais cette petite remise en question de quelques jours, voir quelques semaines, pour me remettre dans les rails et sur le droit chemin.

Je peux vous dire que ça m’a vraiment fait un bien fou. J’ai pris de grandes décisions, pour mon bien physique et mental. Malheureusement, certaines décisions ne vont pas plaire à tout le monde, mais c’est ainsi.

Mon panier à linge me remercie, et mon évier aussi. Je les avais délaissé tellement longtemps… Il fallait limite que je mette des chaussettes de couleurs différentes, de hauteurs différentes… Et je me suis aussi acheter des gobelets en plastiques et des assiettes en cartons pour éviter la vaisselle… HONTEUX !

En tout cas, sachez que cette période est définitivement terminée ! Je me suis prise en mains, et hop hop hop, smile everyday ! Et STOP la procrastination ! 🙂

 

f14ccafefba8f04722ddb77773b95f06

Source images : pinterest

Je te quitte.

2016, notre histoire s’arrête ici.

J’ai pris pas mal de recul sur cette fichue année 2016, qui a été pour moi, signe de méfiance, de déprime, de solitude et autres adjectifs bien pourris comme ceux-là. Déjà, 2016 m’a enlevé mon papy, le 05 janvier. Disons que l’année a très mal commencé. Et puis, il y a eu trop de négatif. 2016, notre histoire s’arrête ici. Je te quitte.

Certaines personnes vont me dire, mais, Justine, tu as signé ton CDI, tu as trouvé une nouvelle maison, tu as repris contact avec de bons amis, tu as appris à vivre seule, il faut voir le bon côté des choses… NON ! Je refuse ! Cette année 2016 a été de loin la plus pourrie que j’ai passé en 26 ans de vie. Donc, 2016, notre histoire s’arrête ici. Je te quitte.

2016 a été synonyme de cruauté, de tristesse, d’hypocrisie, de malveillance, d’attente, de blabla, de « je me fou de ta gueule royalement »… Et j’en passe ! J’en aurais vu des vertes et des pas mures. Mais,  2016, notre histoire s’arrête ici. Je te quitte.

J’ai vu des personnes pleurer, j’ai vu le désespoir dans le regard de mon père, de ma mère, de mon frère. J’ai fais souffrir mon entourage à souffrir moi même. J’ai passé mon année à me plaindre d’une situation à laquelle j’étais confrontée, et que je choisissais par choix finalement. Tout ça, c’est fini. 2016, notre histoire s’arrête ici. Je te quitte.

En quittant 2016, je quitte la rancœur, la dépression, et je repars à zéro. J’avais vraiment hâte que cette année médiocre se termine.

Ceux que je remercie, même s’ils ne vont pas tous passer par ici :

Denis, mon meilleur ami, mon souffle et mon sourire.

Toine, mon frangin, qui a fait de mon année une médiocrité un peu moins médiocre.

Adeline (Vernie par la vie), qui grace à toi, ton swap, tes idées de « carnet de bonne nouvelles » m’a vraiment beaucoup aidé.

Marraine, pour les tonnes de larmes, de mouchoirs, de pleurs…

Laurie, Amandine & Sandy, mes copines, les copines d’abord ❤

Ryanne, Parce que tu m’a offert un moment magique à ton mariage.

Steph et Mel, Belles-sœurs un jours, belles-sœurs TOUJOURS !

Papa & Maman, pour des raisons évidentes.

Tatie & Mamie, pas besoin de mots ❤

Kevin, qui a bien supporté mes sautes d’humeurs, et toujours présent.

Ophélie, de bonnes résolutions à prendre pour 2017.

Alex, mais ça, c’est notre petit secret.

Romain, Mathilde, Pedro, Sarah, Léa, Hélène, Emeline, Titïe, Mathieu, Yann… Et bien d’autres.

Allan, mon cœur ❤

Et puis, Floo, parce que malgré tout, tu as été là pour moi. Et merci d’avoir mis fin à tout ce bordel.

So, Welcome 2017 !